Merci

Mon arrière grand-père quand je lui disais poliment ‘merci’ lorsque j’étais petite, disait souvent : ‘di pa merci, ou gainy’ra pu’ autrement dit : ‘ne me remercie pas ou tu n’en auras plus’. J’avais du mal à concilier ça avec la discipline du « bonjour-merci-au-revoir » au coeur de mon apprentissage de 4-5 ans. 

En moi, il y avait deux opposés transmis en même temps par ma famille. Je ne saurais jamais les raisons de chacun mais je m’interroge : 

Comment est-ce que la gratitude qui devrait venir de l’amour et du coeur s’était-elle transformée en obligation/non-obligation, en besoin, en discipline, en peur, plutôt qu’en une énergie d’échange bienveillante? 

Je ne sais pas et je ne suis pas là pour y répondre. Tout ce que je sais, c’est que ce ‘merci’, si insignifiant soit-il, à exercer une énergie différente selon les côtés de ma famille. Il a influencé au moins 4 générations dont la mienne. Quatre générations ont porté les croyances, les attentes, et les peurs liées à un mot : ‘Merci’. Sans qu’aucune ne se pose un instant et ne se demande réellement ce qu’il se cache derrière ce mot : du respect ? de l’obligation ? de la peur ? de l’amour ?

Aujourd’hui pour moi ce mot est si automatique qu’il serait passé presque inaperçue dans tout ces changements énergétiques. 

Je sens qu’il reprend doucement sa vraie place, son vrai sens. Qu’il se lie peu à peu au mot gratitude, au mot abondance, au mot solaire et surtout au mot Amour. Prendre conscience de ce que je remercie lui rend tout son sens et permet de remettre à nouveau l’Amour dans un échange équilibré, aligné, de prendre sa vraie place.

Vouloir avancer sur son chemin de lumière, commence par soi, par nos propres croyances, nos propres habitudes, nos propres valeurs. C’est tous les remettre en question (pas tous en même temps heureusement) et les évaluer à la lumière de l’Amour véritable. 

Ce n’est pas toujours facile, c’est pourquoi, je te propose de t’accompagner en profondeur, sans un espace de bienveillance et de sororité, dans un cercle de femmes du 20 septembre au 20 décembre. Pour en savoir plus et être tenue au courant des inscriptions, je t’invite à t’inscrire à La feuille du Séquoia.

Je t’embrasse, et te dis merci de ton attention et du travail que tu fais sur toi, car il contribue à changer le monde. 

Emilie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour assurer une meilleure navigation, ce site utilise des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :