Feuille novembre

Novembre : ascenseur émotionnel

Tu l’as peut-être ressenti mais novembre t’as poussé dans tes derniers retranchements. Tu as passé l’année à lâcher-prise, à pacifier toutes ces parties de toi, à accepter tes peurs, tes ombres, tes colères, à libérer ta lumière, partager ta joie, être dans l’amour. Pourtant novembre semble ne pas te faire de cadeau. Ce sont des montagnes russes : tantôt tu es en haut, tantôt tu es en bas. Tantôt tu ris, tantôt tu pleures. Tu sembles ne pas connaitre le milieu.

Tu es déjà fatigué, je sais. Tu es comme un pêcheur qui tire sur sa canne pour ramener le poisson. Vais-je l’avoir cette récompense à tous mes efforts ? Vais-je pouvoir me satisfaire de ce que j’obtiens, j’ai déjà tant fait ?!

Pour certains, la réponse est oui. Tu l’as ce poisson^^ Yeah!!!. Petite ou grande, ta récompense est là. Profite bien mais n’oublies pas que tu n’es qu’au tout début de ce nouveau cycle. Reprend ton souffle pour mieux repartir^^. Et sois certain que si tu choisis le chemin du coeur, ce nouveau cycle sera celui où ta lumière va éclairer le monde.

Pour d’autres, il suffit d’un dernier effort. De passer les dernières expériences de la vie et d’ouvrir les bras. Dis un grand oui à ce qu’il se passe de positif dans ta vie. Les plus grosses récompenses sauront alors qu’elles seront bien accueillies^^ Dis un grand oui et surtout un grand merci : à toi-m’aime tout d’abord, à ceux qui t’ont accompagné jusqu’ici : de ton nouveau meilleur contact à tes plus anciens ancêtres sans qui tu ne serais pas là. Chaque instant est unique.

Pour certains, ces derniers jours vont être encore intense. Il faut encore travailler sur toi, relâcher, laisser partir parce que sinon tu finiras la tête dans le lac ou la ligne cassera et tu tomberas en arrière. Tu te sentiras blessé, fatigué, humilier, en colère et ne verra pas cette récompense à tes pieds. Il n’y a pas de mal à accepter ce que tu ne peux pas changer. Il n’y a pas de mal à vouloir être la meilleure version de soi-m’aime, à remettre en question le monde que tu as construit s’il ne te correspond plus. Il n’y a pas de mal à dire ‘je me suis trompé’.

Respire, redresse la tête, le 1 nous quitte et le 2 s’avance, ce qui n’est pas pour toi, laisse-le. Fais de la place pour ce qui n’est pas encore là.

Pour tous, c’est le sprint final. Soit déjà fier de ce que tu as accomplis. Remercie-toi, embrasse-toi, aime-toi.

Comment savoir si je dois lâcher-prise où continuer mes efforts ?

Ecoute ton coeur. Il sait. Pose-toi l’espace d’un moment, d’un instant, ne fait qu’un avec ta respiration. Pose toi et écoute ce que tu sais déjà. N’hésite plus, car les énergies 1, du renouveau, de la graine que l’on plante sont là. Ton arbre poussera à son rythme pourvu que tu connaisses le tien. 

Pour aller plus loin…

Cette semaine, je t’invite à décider ce que tu veux faire de ces dernières expériences de la vie qui te troublent encore, de ces derniers obstacles sur ton chemin vers toi-m’aime. Comment te vois-tu dans un mois, trois mois, six mois quand tu les aura franchis et qu’ils ne seront plus qu’un vague souvenir. Sers-toi de cette vision pour prendre tes décisions et passe à l’action. (Tu peux même le mettre dans les commentaires.)

La pleine lune c’est ce WE, comme elle, laisse-toi briller, et éclaire les ombres qui t’enserrent encore le coeur pour avancer.

Avec Amour

PS : si tu n’es pas encore inscrit à La feuille du Séquoia fais-le vite, j’ai une exclu à te proposer très vite^^.

Emilie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour assurer une meilleure navigation, ce site utilise des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :